Médias et Presse

Bouger en stop, c’est facile

L’autostop est un moyen de déplacement qui ne manque pas de charmes : économique, écologique, convivial… et surprenant. Depuis 2010, Rezo Pouce accompagne les collectivités qui souhaitent compléter leur offre de déplacements. Si faire du stop n’est pas encore redevenu tendance, les initiatives se multiplient pour relancer ce moyen de déplacement du quotidien.

« Le succès de ce nouveau mode de déplacement n’est pas surprenant. Il étoffe l’offre de transports dans des territoires pas ou peu desservis... »
La Gazette du 4 décembre 2017

Les atouts de Rezo Pouce

 

Rendre compatible mobilité et développement durable

En ouvrant les voitures, Rezo Pouce est une solution pour lutter contre les bouchons et la pollution atmosphérique (CO2, oxydes d’azotes, ozone...). En proposant une solution simple à mettre en place, peu coûteuse, Rezo Pouce contribue à lutter pour préserver l’environnement.

 

Bouger local, vivre rural

Rezo Pouce s’appuie sur le potentiel (important) de sièges vides dans les véhicules particuliers pour redonner de la mobilité là où les transports en commun font défaut.

Rezo Pouce est un dispositif adapté aux déplacements de courtes et moyennes distances, pour des trajets du quotidien, sur des territoires ruraux ou en périphérie de villes. De l’autostop au quotidien qui, cerise sur le gâteau, recrée du lien entre voisins.

 

L’économie sociale et solidaire

Rezo Pouce est une entreprise… sociale et solidaire. Au quotidien, cela implique quoi ? Des comités de pilotage qui regroupent des salariés associés, des entreprises de la mobilité, des collectivités, des associations et des utilisateurs.

Le point commun des associés : réfléchir ensemble à la mobilité en général et Rezo Pouce en particulier. Il s’agit pour les associés de penser le Rezo en termes de développement local, d’ancrage sur chacun des territoires abonnés.

 

Rezo Pouce, un « sport » collectif, solidaire et engagé

Le Rezo est construit en partenariat avec le territoire qui s’abonne, en fonction des besoins, des échanges… Depuis le début, Rezo Pouce joue collectif.

Rezo Pouce repose sur la solidarité : si le temps d’attente moyen oscille entre 5 et 10 minutes, c’est grâce à tous les conducteurs prêts à rendre service.

Collectivités, conducteurs, passagers… Tout est question de synergies !

Le stop, c’est surprenant, joyeux… à nous de le rendre tendance

Tous les autostoppeurs ont une anecdote à raconter, un bon mot à partager… L’adjectif qui revient sans cesse : la convivialité !

Qu’ils s’arrêtent « par politesse », parce que souvent pris en stop « ils rendent la pareille », parce que « ils y vont de toute façon »… tous les conducteurs ont la volonté de rendre service !

Votre contact presse : a.jean@rezopouce.fr

Construire une nouvelle image de l’autostop

Si les besoins de déplacement sur les territoires sont une réalité, il n’est pour autant pas simple de se mettre au bord de la route et de lever sa fiche destination.

L’équipe de Rezo Pouce s’efforce, chaque jour, de changer le regard porté sur l’autostop. En travaillant sur la notoriété, en développant une application, en travaillant sur la communication engageante… autant de grands chantiers, qui, nous l’espérons, inciteront les automobilistes à laisser leur voiture pour devenir des utilisateurs passagers de l’autostop quotidien.

Quelques
chiffres

C'est notre record d'attente à un arrêt sur le pouce

Qui dit mieux ?

Départ en - de 10'

Les videos
du reseau

Quelques
Témoignages

  • Je fais du stop pour rejoindre mes potes. J’habite un peu loin du centre ville et mes parents sont pas toujours dispo…

    Léa 16 ans

  • Je vais bosser en train, mais le parking de la gare est toujours complet alors j’ai testé Rezo Pouce. Comme ça marche bien, je fais ça matin et soir.

    Stéphane 36 ans

  • Je covoiture avec des collègues pour aller au boulot. Le rendez-vous est à 5 kilomètres de chez moi alors je fais du stop.

    Mickael 36 ans

  • J’utilise Rezo Pouce pour aller manger au mac Do, c’est sympa et comme c’est pas trop souvent, ma mère râle pas trop !

    Flavie 16 ans